Structure

Code IRD 2R25900
Sigle SESSTIM
Intitulé Sciences économiques et Sociales de la Santé et Traitement de l'Information Médicale
Directeur, directrice Accessible en mode connecté
Vague vague C
Identifiant National 200817366W
Site Web https://sesstim.univ-amu.fr
Structure Mère DEPARTEMENT SAS
Département Secondaire DEPARTEMENT SOC
Délégation Régionale DELEGATION REGIONALE SUD-EST
Filiation 01/01/2008 - Renouvellement de l'unité
01/01/2012 - Renouvellement de l'unité
01/01/2018 - Création de l'unité (durée du mandat 4 ans)
Le SESSTIM - Sciences Economiques et Sociales de la Santé & Traitement de l’Information Médicale - est une Unité Mixte de Recherche labélisée par l’INSERM, l’IRD et l’Université d’Aix-Marseille. La mission principale du SESSTIM est de produire une recherche d’excellence, pluridisciplinaire et interdisciplinaire, en sciences humaines et sociale et en santé publique pouvant conduire à des changements dans les différents champs de la médecine prédictive, personnalisée, préemptive et participative.
Nom Officiel
Pourcentage effectif
Pays Type Tutelle Commentaire
Aix-Marseille université
47.1 %
France PRINCIPALE Support
Institut de recherche pour le développement
7.97 %
France PRINCIPALE
Institut national de la santé et de la recherche médicale
8.7 %
France PRINCIPALE U1252
Implantation Principale UMR SESSTIM
FACULTE DE MEDECINE
27 BOULEVARD JEAN MOULIN
13385 MARSEILLE CEDEX 5
France
Site(s) d'affectation(s) Pays
AIX-MARSEILLE UNIVERSITE - FACULTE DE MEDECINE (effectif IRD : 12) France
REPRESENTATION IRD - AFRIQUE DU SUD (effectif IRD : 1) Afrique du Sud
UNIVERSITE DE STRASBOURG - FRANCE (effectif IRD : 1) France

Equipes / Axes de recherche ou de projet

Équipes Responsable(s) Description
SANTE ET RECHERCHE COMMUNAUTAIRE X L’équipe Santé et Recherche Communautaire (SanteRCom) mène des recherches en santé Publique dans le domaine des maladies infectieuses et des addictions. Ses principales caractéristiques sont la multidisciplinarité et des recherches qualitatives ou quantitatives menées en partenariat avec des associations d’usagers du Système de Santé. L’équipe regroupe des médecins, des psychologues, des épidémiologistes, des économistes et des chercheurs communautaires en lien avec les associations de malades. L’équipe est structurée autour de 2 axes de recherche : - Le premier axe se focalise sur le VIH et s’intéresse aux perceptions et aux comportements des patients dans le soin ainsi qu’à la prévention diversifiée intégrant des outils biomédicaux. - Le deuxième axe s’intéresse à la réduction des risques auprès des usagers de drogue, aux consommations problématiques d’alcool et à l’accès aux soins des personnes atteintes par les virus des hépatites. Ces approches sont abordées par le croisement systématique des méthodes qualitatives (entretiens, études de cas, observation participative) et/ou quantitatives à travers des enquêtes longitudinales ou transversales. Les 2 axes ont des terrains de recherche en France et dans les pays en développement, principalement en Afrique sub-saharienne.
CANCER ET LUTTE CONTRE LES INEGALITES DANS LA PREVENTION ET DANS LES SOINS X X CaLIPSo a pour objectif d’adopter une approche multidisciplinaire dans la recherche en prévention et soins des cancers, en impliquant les communautés concernées ou à risque de cancer. La majorité des projets menés articulent plusieurs disciplines, par l’intermédiaire de méthodes qualitatives et quantitatives, et s’inscrivent autour de 3 axes. Le premier axe concerne la prévention par le biais de l’évaluation des facteurs individuels et structurels associés à des comportements à risque de cancer ainsi que le développement et l’évaluation d’interventions visant à : - comprendre et réduire l’impact des facteurs de risque comportementaux du cancer ; - prévenir et traiter les maladies infectieuses à risque de progression du cancer dans les pays à faible indice de développement humain IDH et en France ; - améliorer l’accès au dépistage du cancer. Le deuxième axe se concentre sur l’évaluation des innovations avant, pendant et après les soins du cancer, avec une approche à deux volets : le 1er portant sur l’évaluation économique et par les patients des innovations thérapeutiques majeures dans le traitement du cancer (par ex. immunothérapie, cellules CAR-T ou désescalade thérapeutique), le 2nd portant sur les interventions de soutien pour diminuer les séquelles post-traitement incluant notamment les interventions précoces telles que les programmes de pré-réhabilitation ou les programmes d’éducation thérapeutique. L’équipe est labélisée par la Ligue contre le cancer pour développer un programme de recherche sur l’amélioration des soins des femmes traitées par hormonothérapie pour un cancer du sein. Le dernier axe, transversal aux 2 précédents, se focalise sur la lutte contre les inégalités dans la prévention et la prise en charge du cancer et sur les inégalités générées par la maladie. Pour compléter les travaux des axes 1 et 2, le système national des données de santé (SNDS) et la participation à de grandes enquêtes (littératie en santé, etc.) permettent d’étudier les inégalités à différents niveaux (comment les inégalités sociales augmentent le risque d’être malade, comment la maladie augmente les inégalités sociales) tandis que d’autres travaux plus ciblés, menés notamment dans la chaire de démocratie sanitaire, visent à promouvoir la prise de décision partagée et l’autonomisation globale des citoyens et des personnes concernées par le cancer.
MÉTHODES QUANTITATIVES ET TRAITEMENT DE L'INFORMATION MÉDICALE X L’équipe méthodes Quantitatives et Traitement de l’Information Médicale (QuanTIM) développe et met en œuvre des modèles et méthodes quantitatives et informatiques pour prendre en compte la complexité, la dématérialisation et la masse croissante des données de santé. Ses recherches se focalisent sur : (1) les besoins biostatistiques et technologiques pour analyser des données de santé ; (2) leur traitement, leur transfert, leur réutilisation pour des finalités de recherche et d’activités opérationnelles pratiques (soin, surveillance épidémiologique, aide à la décision) ; (3) le couplage entre les méthodes quantitatives et les technologies de l’information médicale. Les recherches menées par les membres de l’équipe QuanTIM sont structurées autour de trois axes principaux : - Axe 1 – Modèles d’analyse de temps d’événements : développe des méthodes et des modèles d’analyse de temps d’événements (analyse de survie), prenant en compte les spécificités des données, pour apporter des réponses cliniques, épidémiologiques ou décisionnelles en santé publique. - Axe 2 – Géo-épidémiologie et Santé Globale : met au centre de sa problématique de recherche le développement d'interventions taillées sur mesures grâce à l’identification de vulnérabilités sociales et territoriales, leur évaluation et leur adaptation aux évolutions de leurs contextes globaux sociétaux et environnementaux. - Axe 3 – e-Santé : concentre ses recherches sur l’analyse de données de santé par des méthodes d’intelligence artificielle et sur l’intégration de l’aide à la décision informatisée dans les systèmes d’information et la m-santé.
EQUIPES DE RECHERCHE X

Equipes d’appui à la recherche

Équipes Responsable(s) Description
DIRECTION X
EQUIPE ADMINISTRATIVE X
Dispositif Acronyme Intitulé Région Création Fin de soutien IRD
LMI DYN_PATHOS Dynamique spatiale des agents pathogènes et risques sur la santé et l’environnement en zone rurale au Mali Afrique de l'Ouest et Centrale 2020 2024
LMI SENTINELA Observatoires transfrontaliers de l’Environnement, du Climat et des Maladies Vectorielles Amérique Latine et Caraïbes 2018 2027